dimanche 5 juin 2011

Des ressources humaines à l’externalisation, l’ISO élargit ses activités sur 5 axes

Riche d’une collection de plus de 18 600 Normes internationales portant sur pratiquement tous les sujets, allant des dimensions des filetages à la responsabilité sociétale, l’ISO ne cesse de diversifier son champ d’activité, en témoignent les développements récents dans les cinq domaines suivants :

1- Management de projets, programmes et portefeuilles
2- Externalisation
3- Management des ressources humaines
4- Fabrication additive
5- Management du risque.

 
Management de projets, programmes et portefeuilles
 
Après avoir mis sur pied un comité de projet ayant pour mission d’élaborer une norme unique en matière de management de projets (ISO/CP 236), l’ISO, consciente qu’une seule norme ne suffirait pas à couvrir la discipline dans son ensemble, a décidé de créer un nouveau comité technique chargé d’élaborer d’autres normes dans ce domaine.
 
Le nouveau ISO/TC 258, Management de projets, programmes et portefeuilles, étudiera des aspects qui ne sont pas traités dans la norme ISO 21500 – sur laquelle travaille actuellement l’ISO/CP 236 – mais qui sont néanmoins considérés comme fondamentaux et indispensables dans de nombreux pays.
 
La première réunion de l’ISO/TC se tiendra du 27 au 29 juin 2011 à Washington DC, États-Unis. Le secrétariat et la présidence du comité sont détenus respectivement par l’ANSI (membre de l’ISO pour les États-Unis) et la BSI (membre de l’ISO pour le Royaume-Uni).

 
Externalisation
 
En raison de la profusion des documents publiés sur l’externalisation et du manque de terminologie commune sur laquelle baser les communications dans cette branche, l’ISO a créé un nouveau comité de projet, l’ISO/CP 259, Externalisation.
 
L’ISO/CP 259 aura pour mission d’élaborer une norme établissant des recommandations générales et une terminologie que les praticiens pourront utiliser pour harmoniser les principes, procédures et vocabulaire des normes existantes et des normes à paraître. Ce travail permettra également à toutes les parties impliquées dans l’externalisation de se comprendre mieux, en leur donnant un ensemble de pratiques communes pour gérer le cycle de vie de l’externalisation. Cette norme renforcera par ailleurs l’interopérabilité et la cohérence, et contribuera à l’élimination des obstacles techniques au commerce et la réduction des coûts de transaction pour l’externalisation.
 
Le comité se réunira les 16 et 17 juin à Sofia, Bulgarie. Le secrétariat et la présidence du comité sont détenus respectivement par le NEN (membre de l’ISO pour les Pays-Bas) et la BSI (membre de l’ISO pour le Royaume-Uni). Quelque 14 pays prendront part aux travaux.

 
Management des ressources humaines (RH)
 
De plus en plus d’organisations opèrent à l’internationalet la main d’œuvre est de plus en plus mobile dans le monde entier. Face à cette évolution, il devient difficile de gérer les talents, de les trouver et de les retenir, de promouvoir une culture mondiale de la main d’œuvre et de gérer la mobilité internationale des salariés de valeur. Dans un souci d'efficacité, il est impératif d'harmoniser le management des ressources humaines. En outre, des études ont montré que, dans leurs décisions d’achat, les consommateurs tiennent compte de la façon dont une entreprise traite sa main-d’œuvre dans le monde. Dans un souci d’efficacité, il est impératif d’harmoniser le management des ressources humaines.

Un nouveau comité ISO, l’ISO/TC 260, Management des ressources humaines, sera chargé d’élaborer des normes relatives au management des ressources humaines (y compris des lignes directrices, processus, politiques, pratiques et services). L’objectif est de promouvoir, dans les économies développées et émergentes, des approches fiables et transférables du management de la main d’œuvre, au bénéfice des organismes et de leurs employés. La norme aidera les organismes à savoir comment s’adapter aux changements démographiques qui influencent leurs possibilités d’embauche et à en tirer parti.
 
Elle réduira également les obstacles qui compliquent l’échange (transactions) d’une région à l’autre en harmonisant les processus de déplacement des talents et d’évaluation de leurs compétences (qualifications, connaissance, aptitude et résultats).
 
Quelque 25 pays sont actuellement impliqués. Le Secrétariat du comité est détenu par l’ANSI.

La suite ICI...


Source : Communiqué de presse de l'ISO, 31 mai 2011

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire